La Peau

 
 

La peau, un organe à part entière

La peau est l'organe du corps humain à la fois le plus étendu et le plus lourd (entre 4 et 10 kilos chez l'adulte, et près de 2 m² de surface). Elle joue plusieurs rôles fondamentaux dont celui de protection vis-à-vis de l'extérieur (chocs, pollution, microbes, ultraviolets…), de régulation thermique, de synthèse hormonale (vitamine D, et différentes hormones). Les fonctions de la peau comprennent aussi une fonction immunitaire et une fonction psychosociale.

Organe du toucher et du plaisir

Petite merveille technologique, la peau est aussi ultrasensible. Un atout autant qu'une faiblesse. Face aux agressions internes et externes, elle rougit, s'échauffe, s'assèche, se couvre de plaques, produits des lésions, des cicatrices…

La peau se fait l'écho du temps qui passe...

Interface entre notre intimité et le monde extérieur, elle est particulièrement atteinte par des lésions dues au vieillissement.

La peau possède une capacité d'autoréparation

Lorsqu'une agression rompt la continuité de la barrière cutanée, un processus de cicatrisation se met en place. Il permet de rétablir l'intégrité de la barrière cutanée en une semaine environ dans le cas de plaies légères. Si la cicatrisation est un phénomène naturel, de nombreux éléments vont jouer sur la rapidité et la qualité de ce processus. Celui-ci est sous la dépendance de nombreux facteurs tels que l'âge, l'état général de l'individu, l’état nutritionnel,  la cause de la lésion, sa profondeur ou sa localisation.

A chaque individu sa cicatrice

Il n'y a pas de règle générale en ce qui concerne la cicatrisation. Chaque individu possède sa propre façon de cicatriser et celle-ci peut évoluer dans le temps. Il est donc difficile, voire impossible, pour le médecin de prédire la qualité d'une cicatrice. Même en présence de lésions de même cause, la cicatrisation pourra se dérouler totalement différemment chez deux individus différents

Tags: