Chirurgie intime

 
 

Qu'est ce que la chirurgie intime ?

La chirurgie intime offre un éventail de soins qui allie esthétique et amélioration de la qualité de la vie sexuelle.

Mais il est nécessaire d’être conscient que la qualité de la vie sexuelle dépend avant tout de facteurs psychologiques, et d'une confiance en soi et dans le couple. La chirurgie n'est qu'un moyen supplémentaire pour améliorer certaines insuffisances et pour se sentir mieux dans son corps. Elle ne constitue aucunement le traitement pour une vie sexuelle épanouie, car le seul organe vraiment sexuel, est le cerveau.

Néanmoins, certaines interventions de chirurgie intime apportent un certain bénéfice lors des rapports sexuels. Ces interventions concernent :

  • l'augmentation du point G
  • le rétrécissement du vagin
  • la chirurgie du clitoris.

Chirurgie intime à visée esthétique

Les interventions les plus courantes de chirurgie intime à visée esthétique concernent :

  • l'aspect des grandes lèvres
  • l'aspect des petites lèvres
  • la restitution de l'hymen.
  • la chirurgie du mont de Vénus

Dans tous les cas le but final est de conserver une harmonie et une anatomie des lèvres tout en préservant l’innervation, la pigmentation, la sensibilité et l'aspect esthétique.

Rappel anatomique :

  • La vulve représente l’ensemble des organes génitaux externes féminins visibles. La vulve de la femme adulte est une fente verticale bordée de chaque côté par deux paires de replis cutanés qui sont les grandes lèvres (les plus externes) et les petites lèvres (les plus internes).
     
  • Les grandes lèvres se rejoignent au niveau du pubis. La surface externe du pubis et la bordure des grandes lèvres sont naturellement recouvertes d’une pilosité qui commence à apparaître au moment de la puberté et diminue à partir de la ménopause.
     
  • Les petites lèvres sont deux replis cutanés de couleur rosacée, se situant à l’intérieur des grandes lèvres. Elles peuvent presque être absentes chez certaines femmes alors que chez d’autres, elles peuvent être développées au point de faire saillie entre les grandes lèvres.
    L'anatomie et le relief de ces lèvres peuvent incommoder : trop épaisses, trop larges ou trop longues. Elles protègent deux ouvertures : l’une minuscule, l’urètre qui évacue l’urine, l’autre qui correspond à l’entrée du vagin.
     
  • Le clitoris est un bourgeon de tissu externe également recouvert par les grandes lèvres. Equivalent du gland du pénis (dont il a la même origine embryonnaire), il est situé à la jonction des petites lèvres vers l’avant. Il est recouvert d’un « capuchon » (équivalent du prépuce), formé en partie par les petites lèvres. Sa taille peut varier de quelques millimètres à plusieurs centimètres (2 à 3 cm). Il s’agit d’un point très sensible du corps féminin, source de plaisir sexuel.