Le pénis, Pénoplastie

 
 

Chirurgie intime homme

La chirurgie intime de l’homme ou pénoplastie permet l’élargissement et/ ou l’allongement du pénis. Un pénis de petite taille peut être source de complexes perturbant la vie relationnelle chez l’homme. L’image de virilité est souvent associée à la longueur du sexe et le complexe ressenti par ces hommes peut être rapproché de celui des femmes à très petite poitrine. Il ne s’agit pas d’améliorer la performance sexuelle mais de restaurer la confiance en soi et acquérir une image plus « virile » vis-à-vis du regard des autres.

Il est important de savoir que la qualité de la vie sexuelle dépend avant tout de facteurs psychologiques, et d'une confiance en soi et dans le couple. La chirurgie n'est qu'un moyen supplémentaire pour améliorer certaines insuffisances et pour se sentir mieux dans son corps. Elle ne constitue aucunement le traitement pour une vie sexuelle épanouie, car le seul organe vraiment sexuel est le cerveau.

Rappel anatomique

Le pénis est l'organe de la copulation et de la miction chez l'homme.

 Le pénis est constitué de trois formations érectiles : les deux corps caverneux et le corps spongieux entourés chacun d’une membrane inextensible : l’albuginée. Le corps spongieux entoure l’urètre, qui est le canal d’évacuation de l’urine et du sperme.

Les deux corps caverneux assurent la rigidité pénienne pendant l'érection. La longueur du pénis dépend en grande partie des corps caverneux. Les corps caverneux sont recouverts d'une couche sous-cutanée et d’une peau lâche.

Le ligament suspenseur du pénis relie le pénis à la paroi abdominale antérieure, il a un rôle de support du pénis pendant l’érection. Il donne au pénis en érection sa direction vers le haut.

Qu’est-ce que la pénoplastie ou phalloplastie ?

La pénoplastie est une intervention de chirurgie esthétique qui permet d’augmenter de façon fiable et naturelle les dimensions du sexe masculin sans mise en place de prothèse, ni cicatrice visible. Il existe deux types d’opérations d'agrandissement du sexe masculin qui peuvent être réalisées simultanément ou séparément dans le cadre de la pénoplastie :

  • La pénoplastie d’élargissement ou augmentation de la circonférence du pénis
  • La pénoplastie d’allongement

Les indications (motivations)

Bien que la morphologie du pénis n’a que peu d’incidences directes sur les capacités sexuelles d’un individu ou sur sa libido, il arrive qu’un pénis de taille inférieure à la moyenne soit véritablement la source d’un mal être et de complexes. Les hommes qui vivent mal la taille de leur sexe sont les candidats pour cette intervention.

Comment vous préparer ? Une approche globale

L’image de soi, la confiance en soi, la vie relationnelle, les performances sexuelles sont des éléments très importants pour l’épanouissement sexuel. La chirurgie intime peut apporter une amélioration à l’aspect des génitaux et libérer des complexes gênants à la vie sexuelle. Mais la vie sexuelle, la performance sexuelle dépend également des facteurs nutritionnels, vasculaires, nerveux et endocriniens. Dans l’approche globale de la personne tous ces volets sont pris en compte et traités d’une manière individuelle.

Consultation préopératoire

Elle permet d’étudier les motivations du patient et d’évaluer les répercussions psychologiques résultant de ce problème. Il est important de diagnostiquer d’éventuels problèmes sexuels (érection, éjaculation précoce…) car cette intervention n’améliore en rien les performances sexuelles.
On examinera les organes génitaux externes dans leur ensemble, les proportions du pénis et d’éventuelles anomalies de forme. L’épaisseur de la graisse pubienne autour de la base du pénis doit être prise en compte, car il existe parfois des amas adipeux de part et d’autre de la racine du sexe qui l’enfouissent.
Le siège du prélèvement adipeux sera également pris en compte. Au terme de cet examen le patient sera informé de la technique opératoire, des suites opératoires, des risques et des limites de l’intervention.

La préparation :

Le bilan préopératoire

Deux consultations préopératoires auprès du chirurgien sont nécessaires. L’examen clinique complet note tous les antécédents médicaux et chirurgicaux, les tares, les allergies, les prises médicamenteuses. On déterminera clairement tous les bénéfices, les avantages et inconvénients de l'intervention, les désirs et attentes du patient.

Il faut vérifier l’absence de prise de médicament contenant de l’aspirine ou d’autres substances pouvant entraîner un saignement per et postopératoire accru.
Il est préférable d’arrêter le tabac au moins trois semaine avant et pendant les deux mois suivant l’intervention.

Le bilan biologique préopératoire est systématique et notamment les tests de coagulation, la numération formule sanguine, la ferritine, les bilans lipidique et glycémique.

Selon le cas, la consultation de cardiologie avec électrocardiogramme, et si utile, échographie cardiaque, ainsi que la radiographie pulmonaire sont nécessaires.

La consultation d’anesthésie est obligatoire et précédant d’au moins 48h l’intervention.

L’anxiété est habituelle avant toute intervention, la prescription d’un anxiolytique homéopathique ou phyto, pendant 5 jours avant l’intervention, est parfois nécessaire.

Des produits homéopathiques sont très utiles pour diminuer les ecchymoses et la douleur postopératoire et pour améliorer la qualité de la cicatrisation.

La veille de l’intervention

  • Un médicament pour éviter l’érection vous sera prescrit, à commencer de la veille de l’intervention et pour les 15 jours suivants. L’abstinence sexuelle pendant 1 mois après l’intervention est à prévoir.
  • Une hygiène intime draconienne est nécessaire.
  • Il n’est pas utile de raser les poils pubiens.

Comment se déroule votre intervention chirurgicale ?

La technique opératoire

Pénoplastie d’élargissement ou épaississement pénien pour grossir le volume du pénis

L’opération d’augmentation de la taille du pénis ou plus précisément l’augmentation de la circonférence, consiste en une transplantation de graisse sous la peau du pénis.

Il s’agit d’un lipofilling qui consiste à aspirer de la graisse dans une partie du corps (généralement le ventre, le pubis, ou la face interne des cuisses) pour la réinjecter sous la peau du pénis.

L’intervention se déroule en 2 phases opératoires et dure ½ heures.

  1. Prélèvement de la graisse à la seringue avec une canule non traumatisante pour éviter qu’une dépression excessive fasse éclater les cellules graisseuses. 
    Centrifugation de la graisse pour éliminer tous les éléments inutiles ou pouvant nuire à l’intégration de la graisse.
  2. Mise en place des greffons graisseux entre la peau du pénis et les corps caverneux. Cette transplantation est réalisée grâce à une instrumentation très fine et particulièrement adaptée à cette méthode, à l’aide de fines canules introduites dans le plan sous-cutané du pénis.

La graisse est harmonieusement répartie sur toute la longueur et la circonférence du sexe. Un certain degré d’hypercorrection est nécessaire car il existe toujours une résorption postopératoire des tissus adipeux greffés.

Parfois une deuxième séance de lipofilling est nécessaire, la deuxième généralement prend mieux.

Le résultat final est obtenu en 3 à 6 mois en moyenne, après la phase d’installation du greffon. Il est impossible de prévoir l’importance du gain car le résultat dépend du comportement de la graisse et du métabolisme du patient. Dans la majorité des cas, le gain observé est compris entre 2 et 4 cm de circonférence.

Pénoplastie d’allongement ou allongement pénien pour augmenter la longueur du sexe masculin

L’opération d’allongement du pénis s’obtient par section du ligament suspenseur du pénis dans son point de jonction avec l’os du pubis. Il faut bien préciser qu’en général, le gain obtenu sur la longueur du sexe n’est visible qu’au repos, le geste chirurgical ne modifiant pas la longueur des corps caverneux responsables de l’érection.

Pour faciliter l’allongement une plastie cutanée dite d’avancement est réalisée. Elle consiste à faire une incision en V inversé qui en fin d’intervention sera fermée en Y.

La lipoaspiration du pubis :

Toujours indiquée en cas de pubis gras ou rebondi. Sa réduction participe à l'allongement relatif.
De plus la graisse pubienne est la plus proche du site receveur et reste considérée comme le meilleur matériel pour un lipofilling.
Le seul effet indésirable est l'apparition d'ecchymoses au niveau du scrotum pour 2 à 3 semaines.

Quel résultat ?

Le résultat est immédiatement visible dès le lendemain de l’intervention, bien qu’il y ait un œdème et une déformation temporaire de la verge. En règle générale, l’allongement est compris entre 2 à 4 cm de longueur. Cela dépend bien entendu de l’anatomie pénienne du patient.

Opération combinée allongement et grossissement

Il est possible de pratiquer l’allongement du pénis ainsi que l’augmentation de sa circonférence de manière simultanée.

La durée de l’opération combinée est d’environ 1 heure. Il est conseillé au patient une hospitalisation d’une nuit afin d’assurer un suivi appuyé.

Les résultats, les suites de l’opération et les complications possibles sont identiques à chacune des interventions séparées.

Votre suivi postopératoire et au delà

  • Il n’y a pas de douleurs particulières associées à l’opération d’épaississement du pénis. Les douleurs qui peuvent apparaître concernent plutôt la zone d’extraction de la graisse.
  • Un traitement antalgique peut-être nécessaire pendant quelques jours après l’opération.
  • La reprise des activités quotidiennes est effective une semaine après l’opération.
  • Un repos sexuel est requis pendant 4 semaines.Un traitement visant à calmer les érections devra être débuté la veille de l’opération et suivi 15 jours après.
  • Le sexe est en général gonflé et présente des bleus qui vont disparaitre en environ 3 semaines
  • Il n’y a pas de cicatrice ni des fils pour un lipofilling.
  • Les fils sont enlevés vers le 10ème jour sur la cicatrice d’allongement en Y.
  • Une hygiène minutieuse du sexe est indispensable
  • Le résultat définitif de l’intervention se juge après minimum 3 mois.

Risques liés à la pénoplastie

Aucune garantie ne peut être donnée quant au résultat, dans la mesure où l’on ne peut connaitre à l’avance les conditions anatomiques et la viabilité des greffons graisseux. Ainsi, la résorption graisseuse peut être plus au moins importante et le gain espéré réduit. Le tabagisme est un facteur nuisible à la bonne vitalité des greffons. En ce qui concerne le lipofilling, les statistiques révèlent qu’une 2ème séance est nécessaire dans environ 20% des cas et une 3ème séance dans environ 10%.

Les complications possibles

Les complications éventuelles concernent la greffe de tissu graisseux avec le risque de non intégration du transplant adipeux. Des indurations graisseuses et/ou des déformations temporaires peuvent apparaître. Elles disparaîtront spontanément en quelques semaines.

 Travail et sport

  • Un arrêt de travail de 3-7 jours est souhaitable
  • La reprise du sport est possible après 4 semaines.

Prise en charge par la Sécurité Sociale

Aucun remboursement éventuel ni de prise en charge par la sécurité sociale et la mutuelle n'est à ce jour possible.