FAQ - Pénoplastie

 
 

QUESTIONS FREQUENTES A PROPOS DE LA PENOPLASTIE

A qui s’adresse la pénoplastie ?

A des hommes qui ont un complexe de taille du phallus, aussi bien sur la longueur que sur l’épaisseur. Parfois ce complexe est très mal vécu et est source de souffrance dans la vie intime, relationnelle, sociale. On parle de syndrome du vestiaire ou du maillot de bain lorsque l’homme n’ose pas se montrer nu, il s’exclue alors du monde du sport et parfois s’écarte de toute vie de couple.

Y a-t-il des cicatrices ou des changements permanents après l'intervention ?

Il n’ya pas de cicatrices pour l’épaississement du pénis.

Une cicatrice en forme de Y à la base de la verge pour l’allongement du pénis. Celle-ci est pratiquement invisible et cachée par les poils pubiens.

Quel est le type d'anesthésie ?

Il faut une anesthésie générale.

L’anesthésie locale est à proscrire car le produit anesthésiant (xylocaîne adrénaline) serait toxique à la dose nécessaire.

Combien de temps dure l'opération ?

L’intervention dure 1/2 heure-1 heure.

Combien de temps faut-il pour récupérer après l'opération et apprécier le résultat final ?

Allongement : le résultat est immédiatement visible dès le lendemain de l’intervention, bien qu’il y ait un œdème et une déformation temporaire de la verge. En règle générale, l’allongement est compris entre 2 à 4 cm de longueur. Cela dépend bien entendu de l’anatomie pénienne du patient.

Augmentation de taille : le résultat final est obtenu en 3 à 6 mois en moyenne, après la phase d'installation du greffon. Il est impossible de prévoir l'importance du gain car le résultat dépend du comportement de la graisse et du métabolisme du patient. Dans la majorité des cas, le gain observé est compris entre 2 et 4 cm de circonférence.

Combien de temps faut-il rester à la clinique ?

Intervention ambulatoire pour le lipofilling, 24 h d’hospitalisation pour l’allongement pour garantir un suivi immédiat de qualité.

A quel résultat peut-on s'attendre ?

  • La pénoplastie d'allongement est une technique chirurgicale qui permet d'allonger la verge au repos de 1 à 3 cm.
  • La verge ne sera pas plus longue en érection et elle sera plus horizontale en érection
  • La pénoplastie d'élargissement est une technique chirurgicale qui permet d'élargir la verge au repos de 2 à 4 cm.

L'élargissement de la verge par l'injection de graisse est-il durable dans le temps ?

Oui, à partir du moment où la greffe a pris.

Pourquoi est-ce qu'une réinjection de graisse permet d'obtenir un résultat plus durable, si la première injection n'a pas totalement fonctionné ?

La première greffe de graisse se fait sur un tissu qui normalement n'en présente pas. Donc elle est plus difficile. A l'inverse la seconde fois le greffe se fait sur un tissu où il y a toujours un peu de cellules graisseuses résiduelles. Donc la greffe de graisse sur la graisse a une meilleure prise.

Est-ce douloureux ?

Augmentation de taille : Il s'agit d'une intervention quasi indolore au niveau du sexe. A l'inverse, les zones de prélèvement de la graisse, principalement les cuisses, peuvent rester douloureuses une bonne dizaine de jours.

Est-ce que cette intervention présente un risque sur l'érection ?

Non, la qualité de l'érection est et doit être identique après intervention !.
Seule une perte de 0 à 20° par rapport à la verticale peut être observée mais n'est jamais ressentie comme invalidante.

Quels sont les risques possibles et les complications ?

Les principales : l'infection, la mauvaise prise de greffe graisseuse.

Comment faut-il se préparer à l'intervention ?

En cas de troubles majeurs, type éjaculation précoce ou impuissance, cette intervention est formellement contre-indiquée sans une prise en charge psychologique parallèle.

L'examen clinique permet de déterminer en phase préopératoire, l'importance de l'allongement relatif possible. De plus, on recherche les potentiels sites donneurs de graisse.

Classiquement, la face interne de cuisse et, chez les hommes minces, la face externe de cuisse ou la fesse.

L'abdomen est une zone de prélèvement secondaire, car les cellules graisseuses gardent en mémoire leur site d'origine et disparaitront en cas de régime.