FAQ - Liposuccion

 
 

QUESTIONS FREQUENTES A PROPOS DE LA LIPOSUCCION

Qu'est- ce que la cellulite ?

La cellulite est due à l'augmentation du volume des adipocytes du tissu sous-cutané (couche de graisse superficielle), cette hypertrophie des cellules graisseuses (leur volume peut être multiplié par mille) fait augmenter la tension dans les cloisons et le phénomène de la cellulite apparaît, comme un matelas trop remplis.

L'histologie montre que la cellulite n'est pas pathologique, ce n'est qu'un phénomène mécanique du à l'hypertrophie des adipocytes. La cellulite existe seulement chez la femme, l'homme possède une autre structure (sans ancrage des cloisons à la peau et au fascia superficialis). Rarement, elle apparaît chez l'homme atteint d'une déficience androgénique (manque d'hormones mâles) ou hyperoestrogenemie (production excessive d'hormones féminines). La liposuccion n'est pas le bon traitement pour la cellulite. Pour combattre la cellulite, il est nécessaire d'établir une alimentation équilibrée et personnalisée, complémentée en micronutriments et exercice physique.

Que peut faire (ou traiter) la liposuccion ?

La liposuccion peut diminuer la couche de graisse profonde définitivement. Elle doit respecter la couche superficielle et surtout les cloisons verticales qui sont responsables de la rétraction et de l'adaptation de la peau au nouveau volume réduit. Chez la femme, la plupart des lipoméries se trouvent dans la région du bassin : culotte de cheval, face interne des cuisses (région crurale), région abdominale sous le nombril. D'autres lipoméries sont autour des genoux, autour des bras et au niveau de la région deltoïdienne. Chez l'homme, le nombre de lipoméries est réduit : la région abdominale sous le nombril, les poignées d'amour et la région deltoïdienne.
Les régions du corps où il n'y a pas de steatomérie, mais qui peuvent bénéficier d'une liposuccion sont : bourrelets thoraciques, cheville, sous le menton, le pli naso-labial.
La liposuccion peut aussi être utilisée pour la gynécomastie (développement anormale des seins chez l'homme) et pour l'ablation de lipomes (tumeur de tissu graisseux).

Y a-t-il des cicatrices ou des changements permanents après l'intervention ?

Les incisions sont effectuées dans des plis de la peau, dans des rides ou dans des régions pileuses pour les rendre les cicatrices pratiquement invisibles. Elles sont petites, de 2-3 mm de longueur. Les points de suture ne sont généralement pas nécessaires, ou sont du type résorbable. Des bleus (ecchymoses) peuvent rester apparents pour 3-4 semaines, mais il n'y en a pas toujours. Un œdème (gonflement) est presque toujours présent et varie en fonction des individus et de la région anatomique traitée.
Le port d'un vêtement compressif (lipopanty), est recommandé pour réduire l'œdème qui sera complètement absorbé en 4-6 mois.

Y a-t-il une limite d'âge pour la liposuccion ?

L'âge en soi n'est pas important, ce qui compte est la qualité de la peau, une peau élastique et ferme contribuera à un bon résultat : les patients âgés peuvent avoir une moindre élasticité cutanée et donc ne pas obtenir des résultats comparables à ceux des plus jeunes patients.
Une peau excédante ne pourra pas se redraper sur le nouveau volume obtenu après liposuccion et pourra nécessiter d'une ablation chirurgicale de l'excès de peau.

La liposuccion peut-elle aider à maigrir ?

La liposuccion n'est pas une méthode pour perdre du poids, elle élimine seulement des accumulations localisées de graisse. Il s'agit plus d'une technique d'affinement, et le poids enlevé par liposuccion est très modeste. Il vaut mieux maigrir d'abord, et recourir ensuite à la liposuccion ou à d'autres opérations pour affiner des régions à problèmes. Certain chirurgiens ont élargi les limites de la liposuccion dans le cadre d'ablation de grosses quantités de graisse chez les patients obèses. Malgré d’excellents résultats, les risques de complications sont très élevés et peuvent être dangereux.

La liposuccion peut-elle éliminer l'excèdent de peau ?

La liposuccion élimine la graisse uniquement, quand la peau est élastique, elle s'adapte et se redrape en s'adaptant au volume réduit par la lipoaspiration (comme la peau du ventre après un accouchement).
La liposuccion ne peut pas corriger l'excès de peau qui peut être traité par d'autres opérations (abdominoplastie, lifting de cuisse, lifting de la face et du cou).

Quel est le type d'anesthésie ?

Anesthésie locale pour de petites surfaces avec quantité limitée de graisse. Anesthésie péridurale qui produit une perte de sensibilité au niveau des membres inférieurs et de la partie inférieure de l'abdomen (l'anesthétique local est injecté dans l'espace en dehors du canal vertébral, l'espace épidural) pour des régions sous le nombril.
Anesthésie générale pour des localisations multiples et/ou l'ablation de quantités de graisse importante. L'hydro dissection laisse une solution anesthésiante dans les tissus permettant un plus grand confort après l'opération.

Quelle est la durée de l'opération ?

L'opération peut durer de 15 minutes à deux heures selon l'importance. Pour un double menton, 15 minutes seront suffisantes, si plusieurs localisations différentes doivent être aspirées, au moins deux heures seront nécessaires.

Combien de temps faut-il rester à la Clinique ?

Un court séjour (de quelques heures à 24 heures) à la Clinique est nécessaire pour la surveillance postopératoire.

A quel résultat peut-on s'attendre ?

Une amélioration rapide de la silhouette, se libérer ou réduire drastiquement des accumulations de graisse disgracieuses et en conséquence embellir l'aspect et améliorer l'estime de soi. Il est important  de bien  comprendre les possibilités et les limites de la liposuccion pour avoir des attentes réalistes : la structure ou constitution corporelle dépend de plusieurs éléments comme la charpente osseuse, les muscles et les différences ethniques. La lipoaspiration peut améliorer nettement la silhouette mais ne peut pas modifier complètement le type morphologique, et ne peut pas traiter la cellulite.

Est-ce douloureux ?

La douleur postopératoire est subjective et variable, facilement traitable par des antalgiques simples. La douleur ou la gêne due à l'œdème peuvent être réduites par un vêtement compressif.

Quels sont les risques possibles et les complications ?

La liposuccion est normalement une opération sûre, si les patients sont bien sélectionnés. Les complications sont rares mais peuvent survenir.

Les problèmes esthétiques qui peuvent se révéler:
  1. Cicatrices visibles, bien que placées stratégiquement dans des régions cachées de la vue, elles peuvent subir des variations de pigmentation, comme des points bruns qui peuvent devenir permanents si exposés au soleil.
  2. Ondulation de la peau si les paramètres anatomiques ne sont pas respectés, la couche de graisse superficielle ne doit pas être touchée. Si les cloisons entre la peau et le fascia superficialis sont rompues, nous avons l'aspect de peau en vague.
  3. Asymétrie (les deux parties différentes), la plupart des personnes  sont asymétriques, bien que l'opération essaye d'égaliser deux cotés différents, de nouvelles asymétries peuvent se produire.
Autres problèmes :
  1. La peau et les nerfs peuvent souffrir ou être traumatisés par la friction des canules, avec engourdissement (altération de la sensibilité) temporaire.
  2. L'infection et le retard de cicatrisation peuvent compliquer la convalescence.
  3. Une perte de liquides excessive peut amener au choc hypovolémique (défaillance circulatoire par hypo volémie, c'est à dire une diminution du volume sanguin circulant).
  4. La phlébite (inflammation d'une veine superficielle, qui devient rougeâtre, enflée, chaude et douloureuse), est très rare.