FAQ - Gynécomastie

 
 

QUESTIONS FREQUENTES A PROPOS DE LA GYNECOMASTIE

Quelle est la durée de l’intervention de gynécomastie ?

Durée de l'opération : 30 à 45 minutes

Quelle est la durée de l’hospitalisation ?

Ambulatoire ou 24 heures

Quelle est l’aspect des cicatrices ?

Les cicatrices dépendent de la quantité de glande et de peau en excès.

  • Dans le cas des liposuccions pour excès graisseux, seuls les petites incisions de la canule de liposuccion (d'environ 1/2 cm) sont visibles sur le thorax (en moyenne 1 par côté). Dans les cas mixtes, il faut rajouter une cicatrice en demi-cercle (peu visible) à la partie inférieure de l'aréole.
  • Dans les cas (heureusement rares) d’excès de volume très importants, les seins sont tombants et la peau est largement en excès. Il faut donc enlever de la peau pour éviter qu’une fois enlevée la graisse et la glande, la peau ne se relâche pas en "gant de toilette". Dans ces cas  la technique est très proche des techniques pour remonter les seins tombants chez la femme. La cicatrice sera un rond autour de l'aréole, ou un rond plus une barre en forme de J sur le thorax.

Le plus souvent, les cicatrices autour de l'aréole ne sont pas visibles.
Plus rarement, les cicatrices thoraciques en J en cas d'excès cutané majeur sont visibles, mais peuvent être dissimulées par la pilosité du thorax.

Il faut attendre au moins 12 mois pour juger de l'aspect définitif des cicatrices. Plusieurs consultations de contrôle sont réalisées, environ 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an après l'intervention.

Est-ce que l’intervention de gynécomastie est douloureuse?

Les douleurs dépendent du cas de chaque patient.
Les suites de l’intervention de la gynécomastie peuvent en effet être douloureuses. Dans ce cas, des antalgiques vous sont prescrits les premiers jours pour calmer les douleurs. Elles s’atténueront les jours suivants l’intervention.

Quel est le résultat de la chirurgie de la gynécomastie ?

Le résultat est immédiat avec une disparition des seins, visible dès le premier pansement le lendemain de l'intervention.

Le résultat définitif de la chirurgie de la gynécomastie ne s'observe pas avant 6 mois à 1 an, notamment du fait du caractère progressif de la rétraction cutanée. En revanche, dès 3 mois, le résultat final est obtenu sur le volume graisseux. Les cicatrices sont généralement très discrètes et dissimulées par les poils thoraciques.

Quel est le type d'anesthésie pour la chirurgie de la gynécomastie ?

Anesthésie locale assistée par sédation dans les cas minimes ou de turgescence de l’aréole, anesthésie générale dans la majorité des cas.

  • Un boléro ou vêtement compressif doit être porté en permanence pendant un ou deux mois. Il a pour but d'appliquer la peau décollée sur le thorax et de limiter l’œdème postopératoire.
  • Les fils utilisés sont résorbables.
  • L'arrêt de travail prescrit est habituellement de 5 à 10 jours.
  • Le sport, les mouvements violents, le port de charges lourdes, sont interdits pendant un à deux mois.

La gynécomastie peut-elle altérer la sensibilité des mamelons ?

Dans les jours qui suivent l’intervention, il est possible que la sensibilité des seins, et plus particulièrement du mamelon, soit troublée à cause de l’œdème. Après un peu de patience, tout se rétablit.

Quels sont les risques de la chirurgie de la gynécomastie ?

Les complications de la chirurgie de la gynécomastie sont heureusement très rares.

Les complications générales

risques liés à l'anesthésie générale, accidents thromboemboliques (phlébite, embolie pulmonaire), hématomes, et infections sont heureusement exceptionnelles.

Les complications spécifiques

Trouble de cicatrisation : comme pour n'importe quelle cicatrice du corps, l'évolution s'étale sur 6 à 12 mois au moins, avec une phase de rougeur et d'induration initiale de la cicatrice pendant 2 à 3 mois. La nécrose de l'aréole est exceptionnelle.

Altération de la sensibilité des mamelons, généralement temporaire

Résultats inesthétiques :

  • Aspect trop creusé de l'aréole ou du sein par excès de résection à ce niveau : une injection de graisse peut corriger le problème (lipofilling).
  • Correction insuffisante de la gynécomastie, avec excès résiduel de graisse sous-cutanée et/ou de peau
  • un mauvais redrapage de la peau peut survenir, nécessitant une ré intervention et une cicatrice supplémentaire pour enlever l'excès cutané.

Toutes ces complications liées à l’intervention de la gynécomastie peuvent être corrigées en procédant à une réintervention.