Lifting du visage, pour un résultat très naturel

 
 

Lifting cervico-facial ou lifting de la face et du cou, ou face-lifting, ou rhytidectomie.

Par lifting cervico-facial on indique une famille d'interventions visant à réparer les effets du vieillissement, spécifiquement la réduction des rides et des sillons au niveau de la face et du cou par une résection de peau et une remise en normo-tension des téguments et éventuellement une remise en tension des muscles lorsqu'ils sont relâchés.

Cette intervention peut être proposée à des patients d'âges différents pour qui les effets de la force gravitationnelle, l'exposition au soleil, les stress de la vie, ont conduit à une perte de tonus des téguments faciaux et à un relâchement de la peau qui devient excédante. Le lifting peut être pratiqué seul ou associé à d'autres interventions comme la blépharoplastie, la dermabrasion, les injections superficielles

Rappel anatomique

Le processus dégénératif du vieillissement produit une perte d'élasticité et de tonicité et contribue à la modification de la texture cutanée.

Le vieillissement de la face et du cou est généralement plus rapide que les parties non exposées du corps, il varie d'un individu à l'autre à cause de l'hérédité, du style de vie, des maladies, des influences ambiantes, du tabac.

Des rides et des plis cutanés se développent dans différentes parties de la face, au niveau du front des rides horizontales et verticales au niveau de la glabelle (espace nu compris entre les sourcils) au-dessus du nez, les rides à pattes d'oie au niveau de la région temporale diffèrent en nombre et en profondeur.

La partie externe du sourcil a tendance à chuter vers le bas, les paupières supérieures et inférieures développent des poches graisseuses, la peau devient ridée et excessive.

Au niveau de la partie centrale du visage les sillons naso-géniens (sillon qui commence au niveau de l'aile du nez et va vers l'angle de la bouche) s'accentuent et deviennent plus marqués et profonds, parfois ils se poursuivent en bas jusqu'au bord inférieur de la mandibule, formant des  « bajoues ».

Le vieillissement du visage dépend de facteurs héréditaires, de l'activité, du stress, de l’alimentation, des maladies, de l'exposition au soleil, du style de vie, du tabac, de l'alcool, de drogues.

Qu’est-ce que c’est ?

Grâce à une compréhension précise de l'anatomie et des mécanismes du vieillissement du visage, la grande variété des liftings faciauxpermettent aujourd'hui de rajeunir globalement le visage (lifting complet) ou de cibler le rajeunissement (mini-lifting ou partiel) sur une zone précise du visage, de façon à obtenir un résultat parfaitement naturel, sans effet figé.

Le lifting du visage et du cou est l'intervention la plus efficace de rajeunissement cervico-facial.

Il permet de redessiner l'ovale du visage, de supprimer les bajoues, de retendre le cou et d'en supprimer les fanons. Il permet également de retendre le système musculo-aponévrotique superficiel (SMAS), c’est-à-dire les muscles de la mimique faciale. Sa remise en tension permet le rajeunissement de l'ovale du visage (SMAS lift).

Un lifting peut réduire considérablement les effets du vieillissement, en restaurant une certaine tension cutanée et en enlevant l'excès de peau, réduisant ainsi les rides et les plis.

Le lifting répond aux caractéristiques individuelles, il peut être limité à une partie de la face ou être complet. Il n'y a pas d'âge idéal, les variations individuelles sont très importantes et peuvent affecter avec un aspect fatigué et vieux des gens qui sont encore assez jeunes.
 

Le mini lift ou soft lift est un lifting peu étendu, qui permet une récupération très rapide du patient. Il est indiqué chez les patients présentant un début de relâchement de l'ovale du visage : bajoues modérées, cou modérément relâché, petits fanons cervicaux.

Le lifting du visage à cicatrice courte ou MACS lift évite la cicatrice derrière l'oreille. Il est réservé aux relâchements de l'ovale du visage, sans relâchement important du cou.

Il est possible d'associer d'autres interventions au lifting, la blépharoplastie et la dermabrasion autour des lèvres pour réduire les rides du contour des lèvres et le lifting frontal. La rhinoplastie et l'otoplastie sont rarement associées au lifting.

Le lifting centro-facial ou malaire ou jugale prévoit une cicatrice au niveau de la paupière inférieure au dessous des l’implantation des cils. Il permet de ré harmoniser des pommettes effacées et de traiter les sillons naso-géniens trop profonds ainsi que les cernes.

Les indications (motivations)

Le lifting s’adresse aux personnes désirant corriger les effets du vieillissement de leur visage ou de leur cou : bajoues tombantes, double menton, aspect fripé du visage. Très fréquemment réalisé vers 50 ans, ce lifting peut être entrepris plus tôt dans le cas de vieillissement précoce d’origine héréditaire ou par une exposition excessive au soleil. On peut y avoir recours également plus tard : il n’existe pas en effet de limite d’âge, sauf celle liée au bon sens.

Plus le patient est jeune plus le résultat est satisfaisant et durable. L'attitude face à la vie, l'énergie, les ambitions, et le profil psychologique ne correspondent souvent pas avec l'aspect physique, c'est pour cela que de plus en plus, hommes et femmes veulent se montrer jeunes comme ils se sentent.

Existe t'il des différences entre hommes et femmes pour le lifting ?

Le lifting est identique chez l'homme et la femme. Le seul problème chez l’homme est la récession de la zone de peau glabre (sans barbe) devant l'oreille. La plupart des hommes ne trouvent aucun inconvénient à raser cette région. Une option est de placer les incisions au niveau de la ligne d'implantation des cheveux au niveau de la joue pour éviter le rasage dans cette région.
La peau est généralement plus épaisse chez l'homme, ce qui contribue à un meilleur résultat.

Comment vous préparer ? Une approche globale

Le vieillissement cutané est associé à l'augmentation du nombre et de la profondeur des rides, plissements cutanés qui sont les conséquences de la dégradation des macromolécules du derme comme les collagènes et l'élastine.

L'origine de ces modifications est à la fois « biologique » et « environnementale ».

Contrairement aux autres organes, la peau vieillit selon deux processus bien distincts : le vieillissement chronologique ou intrinsèque, et le vieillissement induit par la lumière solaire (photo-induit), mais les effets sont les mêmes: surproduction de radicaux libres oxygénés. Les radicaux libres font des dégâts au niveau des cellules de la peau et entraînent l'augmentation de l'activité de certaines enzymes impliquées dans la dégradation des collagènes, protéines responsables de la tonicité de la peau. Dans les zones exposées au soleil, comme la peau du visage, s'ajoutent à ces processus communs des changements spécifiques liés aux irradiations ultraviolettes : l'élastose solaire, une synthèse imparfaite des collagènes, ou encore la pigmentation cutanée.

Une préparation micronutritionnelle permet de contraster les effets des radicaux libres et de soutenir la synthèse des collagènes. Elle fournira également à votre corps tous les éléments pour affronter la chirurgie dans des conditions optimales.

Dans certains cas, l’intervention peut être l’occasion de faire des bilans aptes à dépister des carences ou des excès au niveau biochimique (voire bilan de biologie fonctionnelle) qui pourraient faire augmenter les risques opératoires et entraver le déroulement normal de la cicatrisation.

La consultation

Elle permet d’analyser les caractéristiques du visage et du cou dans les détails, la qualité, l’épaisseur, la texture de la peau, son excès, ses rides, ses sillons sont évalués ainsi que l’excès ou la défaillance du tissu adipeux sous-cutané avec des creux, des « vides ». La laxité des muscles et les saillances osseuses sont également prises en compte. Les différentes possibilités techniques sont prises en considération pour choisir la méthode qui s’adapte le mieux à chaque cas.

Le bilan préopératoire

La consultation d'anesthésie et le bilan préopératoire sont pratiqués 1-2 semaine avant la chirurgie, pour pouvoir détecter d’éventuels problèmes.

La préparation :

  • Coupe ou rasage de cheveux ne sont pas nécessaires, la coloration doit être faite avant l'intervention, il est autorisé de la faire à nouveau un mois après. Si les cheveux sont très courts il est conseillé de les laisser pousser pour pouvoir couvrir les cicatrices pendant la cicatrisation.
  • L'arrêt du tabac est très important pour éviter des complications, au moins deux semaines avant et quatre semaines après, car la peau du visage est particulièrement sensible aux effets vasculaires de la nicotine à cause de sa richesse en vaisseaux sanguins.
  • La patiente devra interrompre de préférence la prise d’hormones (traitement hormonal substitutif) un mois avant et un mois après l'intervention, parce que les hormones influencent le volume et les vaisseaux sanguins mammaires.
  • On vous fournira des instructions spécifiques pour vous préparer à l'intervention, éviter certains médicaments comme les stéroïdes et les anticoagulants (aspirine, coumadine, etc.) qui sont utilisés pour éviter que le sang coagule, mais peuvent, pendant l'intervention, provoquer un saignement excessif.

La veille de l’intervention

  1. Soyez sûr d'avoir votre bilan sanguin et vos autres examens prêts au moins une semaine avant.
  2. Respectez toutes les prescriptions et instructions (alimentation, micronutrition, homéopathie, phytothérapie).
  3. Si vous êtes fumeurs, arrêtez de fumer au moins quatre semaines avant et quatre semaines après, pour éviter un spasme vasculaire (rétrécissement ou fermeture d'un vaisseau sanguin qui peut endommager les tissus). La peau du visage est particulièrement sensible aux effets du tabac.
  4. Ne prenez aucun médicament contenant de l'aspirine (pour éviter un saignement excessif) ou des boissons alcoolisées deux semaines avant et au moins une semaine après l'intervention. L'alcool augmente la rétention des liquides (œdème)
  5. Ne prenez pas de la vitamine E, 3-4 semaines avant l'intervention, car cette vitamine interfère avec la synthèse hépatique des facteurs de la coagulation à partir de la vitamine K.
  6. Opter pour une alimentation légère quelques jours avant et après l'intervention
  7. Organiser votre transport pour vous rendre et revenir de la clinique le jour de l'intervention et prévoir aussi la présence d'un adulte responsable qui puisse vous assister 24 heures après la chirurgie.

Le jour de l’intervention :

  1. Ne prenez pas le petit-déjeuner (ni manger, ni boire)
  2. Prenez vos médicaments usuels avec l'accord de l'anesthésiste, avec juste une gorgée d'eau.
  3. Mettez des vêtements confortables, ouvert devant et de chaussures confortables.
  4. Prenez une douche et faite un shampoing le matin avant de venir en Clinique (à exception des cas ou il y a un marquage préopératoire sur votre peau) enlever les lentilles de contact et le maquillage, y compris le verni à ongles, n'utilisez pas de laque ou de gel pour cheveux, enlevez tous les bijoux, enlevez tout type d'appareillage dentaire amovible.
  5. Tenez compte du temps de votre trajet pour arriver à l'heure.

Avant l’intervention le patient doit lire et signer un consentement à l'intervention, qui contient tous les renseignements à propos de l'intervention: modalités, technique, type d'anesthésie, convalescence, risques et complications possibles. C'est un document légal indispensable, utile aussi pour éviter d'éventuelles incompréhensions…

Comment se déroule votre intervention chirurgicale ?

Cette opération commence par une analyse précise des défauts et par le développement d'une stratégie de correction, limitée à une partie du visage ou complète.

Les techniques opératoires

Lifting cervico-facial :

  1. Les incisions sont faites en région temporale, dans les cheveux, immédiatement devant l'oreille, dans un pli naturel, derrière l'oreille, et dans le cuir chevelu en région occipitale.
  2. La peau est décollée à partir de ces incisions au niveau temporal, de la joue et du cou.
  3. Quand il y a un excès de graisse sous-mentonnière, on pratique une liposuccion.
    S’il existe un important relâchement au niveau des muscles superficiels, on peut les retendre dans la direction de leur action par des points de suture.
    Les muscles peuvent être retendus soit en les pliant sur eux-mêmes, soit en les décollant et en retirant l'excès (SMAS lifting) Ainsi la sangle musculaire du cou et les contours de la mâchoire sont retendus et l'ovale du visage est redessiné. Cela évite de fragiliser la peau par des décollements étendus, raccourcit les suites opératoires, et permet un résultat plus durable par une action sur les tissus profonds.La peau décollée est mise sous traction et l'excédent cutané est réséqué. Mise en place d’un drainage
  4. On place les sutures.
    Il semble que la dissection du lambeau facial (séparation de la peau des tissus sous-jacents) lors du lifting stimule la formation de nouveaux vaisseaux qui contribuent au rajeunissement de la peau.

Technique du Mini-lift ou soft lift

Le mini lift est un lifting doux chez les patients présentant un début de relâchement cutané du visage. Moins étendu que le lifting classique, la récupération du mini lift est très rapide, pour une très courte désocialisation.

Le mini lift partage les mêmes principes du lifting classique, mais le décollement de la peau est plus modéré pour réduire la période de convalescence.

  1. Les incisions sont faites en région temporale, dans les cheveux, immédiatement devant l'oreille, dans un pli naturel, derrière l'oreille, et dans le cuir chevelu en région occipitale.
  2. Décollement à l'aide d’une canule de liposuccion (sans aspirer la graisse) pour mobiliser la peau. Ce décollement a l'avantage de faciliter la mobilisation de la peau, sans léser les vaisseaux sanguins, et donc permettre une récupération beaucoup plus rapide.
  3. Remise en tension des muscles
  4. Redrapage et suture de la peau

Les étapes du mini lift sont donc identiques aux étapes du lifting classique, mais en jouant plus sur la composante musculaire que sur la peau.

Technique du lifting du visage à cicatrices courtes

C'est un lifting du visage, dont la traction est exclusivement verticale pour repositionner les volumes affaissés dans l'axe de leur chute.

  1. L’incision contourne la patte des cheveux, passe devant ou à l'intérieur de l'oreille, et se termine au 
  2. pied du lobe de l'oreille.Décollement minimal de la peau, suffisant pour exposer le muscle SMAS.
  3. Trois sutures au fil non résorbable sont réalisées sur le muscle en forme de boucle : une première boucle retend le cou, une seconde les bajoues, et la troisième boucle la pommette.
  4. La traction de la peau est effectuée verticalement ce qui évite d'avoir un excès dans le cou, et donc nous permet un parfait redrapage sans cicatrice derrière l'oreille.
  5. Les excès de peau sont retirés et la suture fine est réalisée.
  6. Aucun drain n'est nécessaire.

     

    Le lifting malaire ou lifting centro-facial

    Ce type de lifting a pour but de corriger les disgrâces provoquées par le vieillissement de la partie centrale du visage. Il agit sur les paupières inférieures, le creux des cernes et la pommette. Il va permettre de repositionner les pommettes affaissées et de combler le creux du cerne.

    1. Deux incisions sont habituellement nécessaires à la réalisation du lifting malaire. Une première incision est située au niveau de la paupière inférieure, juste sous les cils et se prolonge dans la patte d'oie, afin de rester discrète. La deuxième incision est dissimulée dans la partie chevelue de la région de la tempe.
    2. décollement du plan profond sous-périosté (au contact de l'os).
    3. suspension verticale des pommettes réalisée par des fils qui sont fixés aux rebords osseux de l'orbite.
    4. Résection de l'excédent de peau au niveau de la paupière inférieure
    5. Suture des incisions

    Quels résultats ?

    Le lifting cervico-facial ne change pas l'expression du visage, il donne un air frai et sain.

    Le résultat du lifting n'est pas permanent, le processus de vieillissement ne peut pas être arrêté par la chirurgie. Les effets d'un lifting peuvent durer plus ou moins longtemps, selon la nutrition et le style de vie. On dit communément qu'un lifting dure en moyenne une dizaine d'années. Le tabac, l'alcool, le stress, l'exposition au soleil contribuent largement à accélérer les processus de vieillissement. Une alimentation saine, une hygiène de vie, une philosophie positive vers l'existence aident à maintenir un aspect jeune.

    Il est possible d'avoir un deuxième et un troisième lifting, parce que le processus de vieillissement est inéluctable et, passées quelques années, les problèmes peuvent se représenter. La procédure est la même avec une attention particulière lors de l'ablation de peau pour éviter une excessive traction sur les sutures.

    Les cicatrices sont-elles visibles ?

    Les cicatrices du lifting classique, celles du mini lift (soft lift) et celle du lifting à cicatrice courte sont définitives.

    Cependant, elles sont très rarement visibles :
    le visage étant très richement vascularisé a la particularité de très bien cicatriser.
    Elles doivent être soignées pendant longtemps car la cicatrisation est un processus lent.

    Les cicatrices doivent être protégées du soleil pendant 1 an pour éviter le risque de pigmentation définitive.

    Votre suivi post opératoire et au-delà

    • A la sortie du bloc, vous aurez un pansement avec des bandes autour du visage.
    • Les premiers jours, il y aura un œdème (gonflement), qui est une réaction normale à l'intervention, dans certains cas il est très important et le visage sera très enflé.
    • On peut se fatiguer facilement et certains patients se sentent un peu déprimés (blues post-lifting). Il faut être patient et prendre les premiers jours avec philosophie, en se rappelant qu’après quelques jours, l'aspect sera normal.
    • Les bleus (ecchymoses) tendent à migrer vers le bas durant la cicatrisation. Les bandes sont enlevées le 1er-3e jour.
    • Un engourdissement est normal, il disparaît généralement en quelques semaines ou mois. Un shampoing est permis au 2e jour.
    • L'ablation des fils est faite entre le 7e et 10e jour, le maquillage est possible après l'ablation des fils.
    • Un repos en position allongée, avec élévation de la tête, est recommandé plusieurs fois par jour, pour réduire l'œdème.
    • Il faut éviter les bains et les saunas pendant plusieurs semaines, éviter des activités fatigantes, y compris les relations sexuelles pendant 2 semaines, éviter l'alcool et limiter l'exposition solaire pendant plusieurs mois.

    Travail et sport

    L'activité en public est possible après 15 à 30 jours. Après le mini-lifting et le lifting à cicatrice courte l’éviction sociale est d’une semaine. Le sport se reprend graduellement après un mois.

    Prise en charge par la Sécurité Sociale

    Aucune prise en charge n’est possible, sauf pour les séquelles de paralysie faciale.